#8 : Les profils multipotentiels !

By Blog

#8 Profils multipotentielsLe nouvel épisode fait écho au précédent sur les Couteaux Suisses. Nous allons parler des multipotentiels qui ont un profil semblable mais dans une dimension plus prononcée.

Nous allons voir leur grandes forces et aborderons différents sujets passionnants. Je ne vous spoile pas plus et je vous laisse écouter !

Les profils multipotentiels, c’est l’objet de l’épisode 8 !

Durée de l’écoute : 6’23

Merci de vous abonner aux Podcasts. Vous pouvez nous suivre via l’app podcast de itunes, Deezer, Stitcher ou sur Soundcloud, ou encore revenir sur le site internet. Vous pouvez aussi nous suivre sur Facebook, Instagram et Twitter.

Pour nous écrire, vous pouvez envoyer un mail à hello@slalompro.fr

Vous pouvez écouter d’autres podcasts : c’est ici.

Pour passer (gratuitement) le test des intelligences multiples, c’est ici.

 

Si vous n’êtes pas habitués aux podcasts, voici la version article ci-dessous.

Les profils multipotentiels

Il y a quelques temps, j’ai visionné une conférence TEDx d’Emilie Wapnick. Cette dernière a abordé le fait d’être Multipotentiels. La dernière fois, nous avons vu les profils couteaux suisses dans un podcast. On va continuer sur cette lancée car ce thème est vaste. Certains sont couteaux suisses et multipotentiels, alors que d’autres sont soit l’un, soit l’autre. Il y a une petite nuance entre ces 2 profils, mais ils se ressemblent quand même pas mal.

« Touche à tout »

Les multipotentiels, ce sont des personnes hyper curieuses, touche à tout. Elles ont besoin d’être challengées régulièrement, et n’aiment vraiment, mais vraiment pas la routine ! Lorsqu’elles ont exploré un domaine, elles s’en lassent (ce qui diffère un peu des couteaux suisses qui aiment garder une diversité au quotidien). Les multipotentiels cherchent alors un autre domaine à explorer, un autre métier. Par contre, elles ont l’impression d’abandonner facilement. Cela génère certaines anxiétés : par exemple, comment construire une carrière ? ou bien, est-ce que quelque chose va mal avec moi ? suis-je instable ? est-ce que je sabote mon propre succès ?

Elles se demandent alors pourquoi est-ce mal ou anormal d’aimer plusieurs choses ? Doit-on obligatoirement choisir qu’une seule chose ? Pour ces personnes, il n’y a pas de problèmes, elles sont « multipotentielles ».

Qu’est-ce qu’un multipotentiels ?

C’est quelqu’un qui s’intéresse à plusieurs choses et qui les poursuit de manière créative. Selon Emilie Wapnick, ils ont 3 grandes forces.

1. Intersection entre 2 passions

Ils arrivent à faire interagir deux domaines qui les intéressent, à faire le lien entre deux ou plusieurs domaines et développent des idées qui émanent de ce mélange d’intérêts. Par exemple, une personne passionnée par le sport et par la réalité augmentée. Elle va créer une application ou un film qui allie les deux et elle est à l’aise avec cela car elle connaît les deux domaines. Ou encore une personne passionnée par l’éducation d’un côté et par le bois d’un autre. Elle aura l’idée de créer des jeux de construction en bois pour associer ses deux passions. Les multipotentiels arrivent à accéder à des points d’intersections entre les domaines. Ils synthétisent les idées les plus importantes de chaque domaine et les font se rencontrer.

2. Rapidité d’apprentissage

Ils apprennent rapidement, ils absorbent le maximum de choses concernant le nouveau domaine qui les intéressent. Comme s’ils étaient encore des débutants ou des enfants. Ils ont cette aisance pour recommencer à apprendre. Ils ont appris à apprendre par eux mêmes. D’ailleurs, j’en profite pour vous dire d’écouter le podcast sur ce thème.

Les multipotentiels ont moins peur d’essayer de nouvelles choses et de sortir de leurs zones de confort. De plus, beaucoup d’habilités sont transférables entre les disciplines. Ce qu’ils ont appris pour développer un domaine, ils l’ont déjà appris pour d’autres domaines, ainsi ils gagnent du temps et ils sont de plus en plus efficaces. Donc finalement, ils ne repartent pas de 0 à chaque fois. Donc même si vous allez prochainement arrêter de pratiquer quelque chose, vous allez quand même utiliser ces habiletés ou ces compétences ailleurs. Et même, votre mémoire et vos capacités cognitives seront toujours en alerte et plus rapides pour apprendre encore. Personnellement, je pense aussi que cela concerne pas mal de personnes dites à « haut potentiel intellectuel ou precoce », un thème qu’on verra prochainement.

3. Capacité d’adaptation

C’est la capacité de vous adapter et en quelque sorte de vous transformer selon le contexte et la situation.

Si vous rencontrez un multipotentiel dans le cadre du travail qui « est » et qui « fait » pleins de choses en même temps, ne vous demandez pas si vous pouvez collaborer avec lui à cause du fait qu’il fait pleins de choses (dans le sens, est-il fiable finalement ? ). Regardez s’il est bon ou pas ! Ne regardez pas à la diversité de choses, mais à son résultat. S’il vous fournit du bon boulot, c’est bon !

Et puis, collaborer avec un multipotentiel vous apportera un regard plus large, une vision et une analyse plus large de vos besoins.

Capacité d’adaptation

La capacité d’adaptation est sans doute une des habiletés la plus importante à développer pour prospérer et pour vous épanouir au 21ème siècle. La capacité d’adaptation est une force pour slalomer entre toutes les contraintes de la société. Cela apporte une souplesse pour rebondir rapidement. Les besoins et l’économie de notre société changent tellement et sont tellement imprévisibles que ce sont les entreprises et les personnes qui auront la capacité de voir rapidement les besoins du marché et de s’y adapter qui réussiront. Les multipotentiels pensent « outside the box ». Nous avons besoin de leur style de pensées et de leur créativité pour réfléchir et monter des projets.

Ils peuvent tout à fait faire équipe avec des spécialistes dans leurs domaines qui apporteront des connaissances stables et ancrées.

Be humble !

Et pour les multipotentiels qui se reconnaissent, je vous encourage juste à être souple dans la façon dont vous communiquez. Essayez d’intégrer que tout le monde ne raisonne pas comme vous, ou n’a pas le même rythme que vous. Vous ne pouvez pas non plus vous passer – ou snober les experts d’un domaine.

Et puis, profitez de vos multiples passions, respectez votre curiosité, continuez à développer tous vos dons, discernez les saisons de vie qui vous demandent de plus focaliser sur un domaine plutôt qu’un autre, discernez les domaines qui peuvent interagir entre eux.

Si, en lisant cet article vous avez reconnu des amis, n’hésitez pas à leur partager ce lien. Merci pour votre lecture et rendez-vous prochainement sur Slalompro.fr, à bientôt !

 

Mots clés :