#28 : Entreprendre : Être son propre patron ou Être son meilleur employé ?

By Blog

Entreprendre podcastVous souhaitez entreprendre pour ne plus avoir quelqu’un au-dessus de vous qui vous dicte quoi faire ? Et si vous vous demandiez plutôt si vous êtes capable d’être votre meilleur employé ?

Dans ce premier podcast de la série « Entreprendre », nous tentons de comprendre les enjeux qui se cachent derrière cette motivation (limitée) !

Merci de vous abonner aux Podcasts. Vous pouvez nous suivre via l’app podcast de itunesDeezerStitcher ou sur Soundcloud, ou encore revenir sur le site internet. Vous pouvez aussi nous suivre sur Facebook, Instagram et Twitter.

Pour nous écrire, vous pouvez envoyer un mail à hello@slalompro.fr

 

A écouter dans la même série :

Version texte

Bienvenue sur SlalomPro. Pour les nouveaux auditeurs/lecteurs qui nous rejoignent, SlalomPro aborde des thèmes en lien avec l’orientation et l’évolution professionnelle. On se retrouve pour une nouvelle série consacrée à la reconversion professionnelle par l’entreprenariat !

Reconversion professionnelle

En effet, lorsque l’on pense à une reconversion professionnelle, il n’est pas rare de penser à la création d’entreprise. Certains dispositifs sont même mis en place pour encourager cela. Dans cette série, nous n’aborderons pas les stratégies de développement d’entreprise car ce n’est pas dans notre expertise. Nous allons plutôt aborder les idées reçues que l’on peut avoir de la création d’entreprise. Notamment pour ceux qui n’ont jamais connue cette expérience avant.

J’ai eu des entretiens avec de nombreuses personnes souhaitant créer une entreprise, elles m’ont inspiré cette série.

« Je ne veux pas de patron »

Nous allons commencer par casser un mythe… Beaucoup de personnes idéalisent la création d’entreprise. Souvent, une grande motivation qui les pousse à vouloir entreprendre c’est « ne pas avoir de patron ».

Si c’est votre plus grande motivation pour entreprendre, laissez-moi vous dire que c’est une mauvaise motivation et une motivation insuffisante.

En effet, lorsque nous devenons entrepreneur, nous n’avons pas de personnes physiques au dessus de nous. Cependant, nous sommes soumis à tellement d’autres personnes. Nous sommes également soumis à des organismes et nous avons quand même des comptes à rendre.

Au dessus de nous, nous avons les impôts, l’urssaf en France, les chambres de commerces, l’état, la loi, les contraintes fiscales et juridiques. Il y a aussi l’expert comptable, le banquier mais aussi les clients, les prestataires, les fournisseurs, les partenaires s’il y en a.

Se mettre à nu

Donc, si vous souhaitez entreprendre pour qu’on vous laisse tranquille, et bien c’est râté… ce n’est pas une planque – au contraire, vous vous exposez.

Vous exposez votre façon de gérer les gens et les projets, vous exposez votre relationnel, vous exposez l’état de vos finances. Et si vous avez horreur que l’on vous dicte les choses, vous n’imaginez pas à quel point le process de création d’entreprises vous dictera les choses à faire.

Si le refus de se soumettre à un patron est la motivation principale pour entreprendre, c’est léger. Les motivations pour entreprendre et tenir dans la durée doivent partir du positif plutôt que du négatif.

Justement : si vous sentez quand même que vous avez envie d’entreprendre pour être votre propre patron, les aspects positifs vont résider dans votre besoin d’autonomie, de prise d’initiative, votre besoin d’être à l’origine des choses. L’envie de créer à partir de zéro, d’aiguiser votre sens de responsabilité.

Pensez en terme de croissance

Et puis pensez au jour où vous devrez embaucher quelqu’un pour développer votre entreprise. Si vous avez entrepris par refus d’avoir un patron au dessus de vous, vous deviendrez vous-mêmes un patron. En conséquence, votre représentation de l’autorité risque de « déformer » votre leadership. Si vous n’avez pas de problèmes avec l’autorité, tant mieux…Mais si ça n’est pas le cas, attention.

Rapport à l’autorité

Pourquoi c’est important d’être au clair sur cette question du rapport à l’autorité ?

Parce qu’elle pourrait bien influencer négativement votre future posture de patron, si votre projet implique de recruter. Si c’est le cas, peut-être qu’il sera peut-être préférable pour vous d’entreprendre en mode « solopreneur ». Entreprendre en solo, plutôt qu’entreprendre avec une vision d’expansion qui nécessite de recruter.

Ensuite, chercher à être son meilleur employé est certainement la meilleure posture à avoir. En termes de vision, d’adhésion à l’entreprise et d’engagement.

Dans ce premier épisode sur cette série, je vous encourage donc à vous interroger sur vos réelles motivations quant à l’entrepreneuriat.

D’autres podcasts suivront dans cette série, afin de mieux vous aider à vous représenter l’engagement que cela représente.

Mots clés :