#23 : Orientation : les blocages !

By Ados - Lycéens, Blog

Orientation les blocages4ème podcast de la série Orientation. Cette fois ci, nous allons voir les différents blocages qui ralentissent le processus de choix :
– Les blocages liées au choix en lui même (c’est à dire le choix d’études, le cursus,…)
– Ceux qui concernant les démarches à faire
– Il y a également des blocages qui sont liées aux conditions d’accès à certains cursus et surtout à la capacité d’y faire face
– Les blocages qui concernent l’environnement et la saison autour du choix (l’adolescence dans toute sa splendeur !)
– et enfin, les blocages liées aux finances

Durée d’écoute : 8’50 (cliquez sur le lecteur ci dessous).

Pour écouter les autres épisodes de la série :

#20 : Bien choisir ses options (lycée, études, formations,…)

#21 : Qu’est-ce que l’orientation aujourd’hui ?

#22 : Orientation : la posture et le rôle des parents

#24 : Orientation : le bon départ

#25 : Orientation : voir au delà de son environnement

#26 : Orientation : Choisir un métier, un secteur, des études ou un centre d’intérêt ?

#27 : Orientation : Ces études sont-elles faites pour moi ?

Vous pourrez aussi être intéressé par ce podcast :

#12 : Quand le plan A ne marche pas, à quoi doit ressembler le plan B ? 

Le test des Intelligences multiples est ici.

Merci de vous abonner aux Podcasts. Vous pouvez nous suivre via l’app podcast de itunesDeezerStitcher ou sur Soundcloud, ou encore revenir sur le site internet. Vous pouvez aussi nous suivre sur Facebook, Instagram et Twitter.

Pour nous écrire, vous pouvez envoyer un mail à hello@slalompro.fr

Version texte

Aujourd’hui, nous allons parler des différents freins et blocages qui peuvent exister dans le processus du choix d’orientation. Alors bien que cette série s’adresse surtout aux jeunes, certains points concernent toutes les personnes qui sont dans ce processus, même adulte.

Lorsqu’un jeune a un projet d’études ou un projet professionnel, il est sur sa lancée et a déjà commencé ce processus de recherches ou de changement. Selon les personnes, ça prend plus ou moins de temps pour définir plus précisément ce qu’il faut faire pour y accéder.

Mais pour les jeunes n’ayant aucune idée, il y a certains éléments, parfois propres à l’adolescence, qui peuvent représenter des blocages. Le but de ce podcast n’est pas d’exposer les blocages afin de lister des excuses, de baisser l’exigence ou les attentes au niveau de l’orientation… mais de mieux les identifier afin d’avoir un regard différent sur cette étape et éventuellement une démarche plus adaptée.

Alors, y a des blocages dans plusieurs catégories

  • des blocages liées au choix en lui même (c’est à dire le choix d’études, le cursus,…)
  • Ensuite des blocages concernant les démarches à faire et qui peuvent sembler insurmontables
  • Les blocages liées aux conditions d’accès à certains cursus et surtout à la capacité d’y faire face
  • des blocages qui concernent l’environnement et la saison autour du choix et les conséquences liées à ce choix
  • et pour les parents, il y a aussi la question du coût financier que ça va représenter

Les blocages liés au choix en lui même

C’est souvent la première chose à laquelle on pense en tant que parent… « il ne sait pas quoi faire », « il ne sait pas vers où s’orienter », « aucun métier ne l’attire »… Et c’est surtout pour trouver des réponses à ces questions que les professionnels de l’orientation sont contactés. Des outils sont mis en place, des tests sont souvent utilisés pour essayer de faire émerger des passions ou des intérêts pour un ou deux domaines. D’ailleurs, vous pouvez télécharger des outils gratuits sur le site de SlalomPro. Vous trouverez un guide d’orientation pour les lycéens, ainsi qu’un test à passer sur les intelligences multiples.

Mais… parfois, même si le jeune voit un professionnel, discute avec les profs ou se fait aider, ces blocages sont justes le sommet de l’iceberg, la partie visible de nombreux blocages bien enfouis. Nous allons les survoler ensemble pour tenter de mieux comprendre cette période.

Les blocages liées aux démarches

En tant qu’adultes, vous savez combien c’est pénible de chercher des infos, surtout les bonnes infos, de contacter des organismes, d’y voir clair dans les démarches et les papiers à remplir ! Votre ado doit y faire face aussi et ça peut être décourageant dès le départ. La complexité freine souvent les démarches, et je suis bien d’accord avec vous, c’est dommage. A ce niveau, on ne peut pas changer grand chose. Mais plus le projet professionnel sera bien défini, plus la motivation suivra pour affronter tout ça ! Du coup, en tant que parents, je vous encourage à vérifier auprès de votre enfant si ce ne sont pas simplement des questions pratico-pratiques qui le bloquent. Il aura peut-être du mal à le reconnaître, mais si c’est que ça, ça vaut le coup de le vérifier.

Les blocages liés aux conditions d’accès

Les concours à passer, la sélection sur dossier, les notes de 1ère et Terminale… Les capacités des ados sont passées au peigne fin quel que soit leur choix. Les recherches sur la motivation ont montré que la motivation baisse lorsqu’un contrôle est exercé… du coup, ce sentiment d’être mis à nu via les notes obtenues avec plus ou moins de sueurs et d’efforts… ça n’aide pas à être serein. Pour les bons élèves, présenter un bon dossier n’est pas un problème. Mais pour les 80% d’autres élèves qui passent dans la catégorie « moyen » ou « peu mieux faire »… ca peut être coûteux d’exposer ses notes et de mettre les pieds dans cette démarche de classement. Pour accéder à la plupart des cursus, il faut être parmi les meilleurs : meilleurs lors d’un concours, les meilleurs dossiers, les meilleures notes…

Hélas, on ne vérifie pas si on est fait pour ça ou si on est réellement intéressé par ces études… mais il faut être parmi les meilleurs selon des critères d’évaluations. Et pour les élèves qui sont conscients de ne pas être les meilleurs, cela peut être décourageant et donc provoquer des blocages.

La période de l’adolescence en elle même

Les lycéens vivent une période très chargée au niveau changements et étapes à passer. Déjà dans leur propre cerveau et dans la gestion des émotions, dans leur corps. Et puis il y a le bac, les concours, le permis de conduire, les choix d’orientation… un cumul de grands pas qui arrivent en très peu de temps finalement. Et donc, en réaction à ces changements, d’autres blocages viennent se greffer. Ils se rendent compte qu’ils doivent devenir de plus en plus indépendants et autonomes. Qu’ils devront bientôt changer de statut : passer de lycéens à étudiants. Ils seront bientôt majeurs. Ils doivent devenir de plus en plus responsables et assumer leurs choix.

Autant les autres étapes à passer comme le bac et le permis sont des « rites de passage ». Une fois que c’est fait, on passe à autre chose. Autant leur orientation implique un choix qui va influencer le reste de leur vie (mais heureusement, ça ne détermine pas tout !).

Chacun son rythme

Il y a peut être une crainte de se tromper de voie, ou un refus de l’engagement que cela implique. Et si ils trainent pour faire des recherches, se renseigner ou autre… et bien c’est peut être parce qu’ils ne sont pas prêts… ils ne sont pas prêts à s’engager dans un cursus sur 5 ans, puis dans un métier pour toute leur vie… Alors ils freinent tout, ils sont hésitants. Et à ce niveau, ils n’ont pas tous le même rythme de croissance. Vous pouvez rencontrer des ados qui ont hâte d’être étudiant, de partir vivre ailleurs et de travailler alors que d’autres ne sont pas encore prêt. Tous les arbres ne donnent pas de fruits au même moment, même si tous les arbres ont bénéficiés du même soleil et de la même pluie.

Le coût financier

Beaucoup de jeunes n’osent même pas penser à certaines études à cause du coût financier. Ils sont conscients que leur famille ne peut pas supporter ces dépenses. Ou ils ne veulent pas imposer ces charges financières à leurs parents. Si vous sentez qu’il y a un blocage qui est lié aux finances, il est judicieux d’en parler clairement. Les ados n’ont pas encore la notion d’un budget et des dépenses, et ni des aides existantes.

S’il est motivé et s’il a la capacité pour faire un cursus particulier, prendre le temps de s’asseoir ensemble et de tenter d’estimer les coûts que ça peut représenter peut aider à y voir plus clair. Ca peut aussi être un test pour votre enfant : voire tout l’argent que ça représente et se demander s’il est assez motivé pour faire ça… oui ou non. Important à faire également, c’est de trouver des études se rapprochant de ce cursus, soit des études parallèles pour rattraper en 5ème année pour obtenir un diplôme équivalent, ou un poste qui est dans le même domaine ou qui permet de déployer les mêmes compétences. Soit trouver un cursus similaire moins loin ou trouver des solutions de logement qui couteront moins chers.

Les autres « problèmes »

Il existe hélas d’autres blocages chez des ados comme une crise identitaire d’adolescent, un problème d’addiction, une rupture sentimentale dévastatrice ou encore un sentiment de mal être. Si vous vous sentez limité pour aider votre enfant dans cette saison difficile, n’hésitez pas à vous tourner vers un spécialiste. Car ça sera évidemment difficile pour lui d’avancer sur son orientation tant que son mal-être intérieur n’aura pas été traité.

Mais déjà, être conscient de tous les autres blocages qui sont assez courants permet de prendre de la distance, mais surtout d’être conscient de tout ce qui est traversé et tout ce que ça représente.

Comment tirer parti de ces blocages ? En les utilisant comme jauge de mesure de conviction et de motivation. Plus les blocages sont dépassés et surmontés, plus la motivation arrive. Par contre, il ne faut pas juste attendre la motivation, mais se forcer au début à faire des recherches. Savez-vous comment manger un éléphant ? Un éléphant se mange…. une bouchée à la fois… Alors bon appétit !

 

 

 

Mots clés :