#18 : Travail à la maison : Et les enfants ?

Travail à la maison : et les enfants ?Travail à la maison

De plus en plus de parents sont attirés par la souplesse et la liberté offertes par le travail à la maison. Dans cet épisode, nous allons voir quelques facteurs clés pour réussir la cohabitation entre travail et enfants

Durée d’écoute : 6’09

Si vous souhaitez un autre podcast sur le thème du travail et de la famille, en voici un, sur la vie de couple :

#19 : Amour, gloire et carrières

Merci de vous abonner aux Podcasts. Vous pouvez nous suivre via l’app podcast de itunesDeezerStitcher ou sur Soundcloud, ou encore revenir sur le site internet. Vous pouvez aussi nous suivre sur Facebook, Instagram et Twitter.

Pour nous écrire, vous pouvez envoyer un mail à hello@slalompro.fr

 

Pour écouter le podcast, cliquez sur le player

 

 

Version texte

J’ai récemment reçu un coup de fil d’une journaliste qui rédigeait un dossier pour un des magazines le plus connus de France sur la parentalité.

Le dossier en question porte sur les mamans qui travaillent à la maison. Et je pense que ce sujet peut intéresser pas mal de monde.

Est-ce possible de travailler à la maison, tout en s’occupant des enfants ?

On va s’adresser autant aux mamans qu’aux papas, car ils sont également concernés par cette possibilité d’organisation.

Comme vous vous en doutez, il n’y a pas de réponses simples à cette question ! Certaines personnes arrivent très bien à travailler à la maison alors que pour d’autres, c’est juste mission impossible !

On va voir quels sont les facteurs à prendre en compte pour celles et ceux qui se posent la question. Vous ne trouverez pas ici de conseils au niveau organisations. Je vais plutôt parler de la cohabitation possible entre le travail et les enfants.

Il y a autant de facteurs concernant le parent que l’enfant.

Pour le parent, le principal avantage du travail à domicile c’est… la liberté ! Mais c’est également le plus gros piège.

La liberté n’est profitable qu’à condition d’être accompagnée d’organisation, d’autonomie, de discipline et de responsabilité.

On est assez libres dans nos horaires. Personne n’est là pour nous voir travailler. Il devient indispensable de mettre en place une bonne gestion de son temps, de ses pauses et de ses priorités. Certaines personnes ont réellement besoin de se sentir dans une dynamique et un environnement propice au travail alors que d’autres peuvent travailler dans n’importe quel environnement. Que ça soit au bureau, à la maison, dans un café ou un espace de co-working.

La nature du travail

La nature du travail est également un facteur important. On ne peut pas tout faire de chez soi et on ne peut pas tout faire à n’importe quelle heure.

Il y a également le besoin d’interagir avec du monde. Certaines personnes ont un énorme besoin d’interactions avec d’autres. Alors que d’autres peuvent se contenter d’interagir avec moins de monde, mais avec plus de profondeur.

A la maison : seul ou avec des enfants ?

Maintenant, quelles que soient les capacités du parent à se discipliner, l’organisation de son travail sera impactée par la présence ou non des enfants à la maison (que ça soit dans le cadre de l’école à la maison, des mercredis ou des vacances scolaires).

L’âge des enfants

C’est le premier critère à prendre en compte. L’enfant a des besoins différents selon son âge. Ne vous mettez pas d’objectifs élevés la première année de l’enfant. Si vous avez choisi de rester à la maison pour vous occuper de votre bébé… n’oubliez pas qu’il est votre priorité. Les tout-petits ont de grands besoins. Plus ils grandissent, plus ils deviennent autonomes et matures. Plus ils sont matures, plus vous avez la possibilité de leur expliquer que vous avez besoin d’être tranquille pendant un moment car vous devez travailler ou vous avez un coup de fil à passer. Mais avant 5 ans, c’est assez difficile à capter.

Les enfants n’ont pas la maturité pour comprendre cela, et surtout pour avoir la notion du temps. Pour qu’ils puissent avoir les mêmes repères que vous, utilisez des outils comme des minuterie ou des horloges avec des repères simples pour eux. Bien entendu, ne leur demandez pas de jouer au roi du silence pendant 4 heures…

Quel type d’enfant ?

Autre critère qui peut favoriser ou pas le travail à la maison avec un enfant, ce sont ses besoins, selon son profil ou sa personnalité. Par exemple, si vous avez un enfant qui fait des siestes de 4 heures l’après-midi, c’est juste énorme !! Pensez aux parents dont les enfants se contentent d’une micro sieste de 30 minutes ou qui arrêtent à 2 ans de faire la sieste… c’est moins facile pour eux d’avoir un créneau horaire sans bruit.

Il y a également des enfants hyper autonomes qui vont être capables de jouer pendant 3 heures dans leur chambre. Au contraire, certains enfants n’aiment pas être seuls et ont tout le temps besoin de votre approbation pour faire la moindre chose. Et puis il y a aussi la question d’une fratrie ou non et qui s’entend bien ou non, du nombre d’enfants,…

Votre motivation de départ

Travailler à la maison demande de prendre des habitudes et de mettre en place une organisation. Mais quelle que soit la nature de votre job, la souplesse de votre travail et la liberté que vous pû acquérir – le plus important est de ne pas oublier la raison de votre choix. Si c’est pour être plus disponible pour la famille, le rythme et les besoins de votre famille seront donc vos priorités. Si c’est pour faire baisser vos charges en évitant la location d’un local et les frais qui y sont liés, vous n’avez donc pas les mêmes priorités. Dans tous les cas, c’est important de régulièrement rappeler à vos enfants et votre conjoint les raisons qui vous ont motivés à faire ce choix. Les enfants ont besoin de savoir pourquoi Maman est là, et pourquoi ils ont parfois l’impression qu’elle est là… sans être là !

Les plus grands…

En grandissant, ils doivent intégrer que vous avez vos créneaux de travail. Ils doivent en conséquence vous laisser tranquille durant ces moments-là (sauf urgence !). Pour eux, c’est le prix à payer pour avoir des parents plus disponibles et un rythme plus souple.

Plus ils grandissent, plus vous pouvez leur expliquer en quoi consiste votre travail, les enjeux, les conséquences sur votre vie de famille. Pour les plus grands, c’est très enrichissant de connaître l’environnement professionnel d’un proche. Ca rend plus concret le mot « travail ». Et plus ils perçoivent ce que vous faites, plus ca sera facile pour eux de vous laisser travailler.

 

 

Mots clés :