#13 : « L’habit ne fait pas le moine », votre étiquette non plus !

L'habit ne fait pas le moineL’habit ne fait pas le moine.

Il y a ce que l’on fait, notre métier, son intitulé (c’est à dire le titre, ou l’étiquette), mais aussi à quel point nous sommes en adéquation avec ce titre. Parfois, ce titre nous inhibe, nous retient ou nous empêche d’aller de l’avant. Parfois, il « sous exprime » notre véritable potentiel… Nous sommes plus qu’une étiquette. Il faut pouvoir la décoller facilement si besoin !

Dans ce podcast, nous allons parler des étiquettes et des titres.

Durée d’écoute : 4’11

Podcasts mentionnés dans l’épisode :

#6 – Apprendre à apprendre

#10 – Abandonner : est-ce responsable ?

Merci de vous abonner aux Podcasts. Vous pouvez nous suivre via l’app podcast de itunesDeezerStitcher ou sur Soundcloud, ou encore revenir sur le site internet. Vous pouvez aussi nous suivre sur Facebook, Instagram et Twitter.

Pour nous écrire, vous pouvez envoyer un mail à hello@slalompro.fr

Vous pouvez écouter d’autres podcasts : c’est ici.

Pour passer (gratuitement) le test des intelligences multiples, c’est ici.

Version texte : L’habit ne fait pas le moine.

Dans ce podcast, nous allons parler de notre métier et de l’étiquette qu’il peut représenter. Le métier, c’est à la fois un élément de reconnaissance de ce que l’on est et de ce que l’on fait. Cependant, à quel point ce métier ou la position sociale qu’il nous donne impacte nos choix professionnels et nos choix de vie ? A quel point cela nous freine quand on sait qu’on doit évoluer et changer ?

Nous sommes dans une société qui évolue vite et nous impose des changements et des remises en question et ce, même si ce n’est pas dans notre tempérament de changer.

Se préparer à évoluer

L’évolution de la société nous pousse à changer de professions ou de façon de travailler. Les jeunes qui arrivent sur le marché du travail changeront probablement 4 à 5 fois de métiers au cours de leur vie. Et ils évolueront dans de nombreuses entreprises différentes. Il faut s’y préparer.

S’accrocher à son statut !

Mais voilà, certaines personnes s’accrochent à un métier ou à une culture professionnelle et ont beaucoup de mal à en changer. Conséquences… ils peuvent en arriver à un point où ils sont décalés, dépassés. S’ils sont des travailleurs indépendants et ne font pas évoluer leurs prestations, les clients feront de moins en moins appel à eux. D’autant que de nombreux métiers ou prestations sont de plus en plus remplaçables par des applis et autres outils numériques. Si les professionnels directement concernés par cela ne changent pas d’activité, ils foncent droit dans le mur. C’est là qu’il faut apprendre à slalomer professionnellement. C’est également là que l’on se rend compte qu’il faut apprendre à apprendre tout au long de la vie. (Vous pouvez d’ailleurs écouter l’épisode 6 à ce sujet)

Les différentes saisons

Je pense également aux personnes qui arrivent dans une saison de vie où ils ne sont plus faits pour leur métier. Le seuil de tolérance vis-à-vis de leur activité professionnelle baisse de plus en plus mais ils n’arrivent pas à imaginer faire autre chose ou arrêter. J’aimerais vous dire que : « votre métier n’est pas une prison ». Il y a probablement d’autres facteurs qui vous retiennent, comme l’aspect financier et cela est normal. Cependant, soyez réellement au clair avec vous-mêmes.

La pression sociale

Pour les personnes qui ont des métiers extrêmement valorisés dans la société… si vous sentez que vous n’êtes plus à votre place, ne restez pas accrochés à votre métier, ni même au regard que les autres portent sur votre métier, ni même à la pression sociale liée à votre métier. Je vous encourage à écouter l’épisode 10 qui parle du fait d’abandonner ce que l’on fait avec une notion de responsabilité.

A quoi sert-il de gagner le monde si c’est pour perdre son âme ?

A quoi sert il d’avoir la reconnaissance liée à un titre ou une étiquette si vous ne vous reconnaissez plus vous-mêmes ?

Envisager le changement

Ne renoncez pas trop vite au changement. Un changement, ça s’étudie, ça se prépare, se calcule et se budgète. Ne restez pas dans votre prison si c’est ainsi que vous vous sentez. Personne ne dit que c’est facile. Mais soyez au clair sur ce qui vous empêche de sortir !

On dit que l’habit ne fait pas le moine, mais le titre ne fait pas non plus le professionnel.

Avoir un titre et l’incarner

Si vous avez un titre mais que vous n’arrivez pas à incarner ce titre, ne restez pas accroché à lui. Le titre c’est pour faciliter les présentations et se décrire rapidement, c’est pour s’identifier. Mais si ça ne vous correspond plus, ne restez pas accroché à votre titre.

J’aimerais ne pas oublier également les personnes qui ont un métier qui n’est pas à la hauteur de leur potentiel, ou les personnes qui n’ont pour le moment pas d’étiquettes professionnelles. Ne complexez pas et vous aussi, ne vous enfermez pas dans cette situation. Ce n’est pas le titre qui atteste votre potentiel, mais c’est ce que vous êtes. Donc, considérez-vous au-delà des titres.

Mots clés :